Rio de Janeiro, 22 de Octobre de 2018
           
       


Cromoterapia Prática
:: Lisez le résumé




Leia o resumo do Livro
:: Lisez le résumé

 

Leia o resumo do Livro




Leia o resumo do Livro




A Trilogia das Cores



Saiba mais sobre o Pyracromos
:: Connaissiez le Pyracromos



Saiba mais sobre o Bastão Atlante
:: Connaissiez le Bastão Atlante



Akhenaton, o Faraó iluminado
:: Lisez le résumé

 

Nefertiti

 


Tutankhaton

 


 


Civilizações Perdidas

 


Extraterrestres

 

Vidas Passadas
::  Lisez le résumé

 


A Grande Piramide

 


Minha Vida na Outra vida no Egito

 

 

 

 


Les couleurs dans l’ancien Egypte

   L’être humain nait entouré de couleurs et commence à les utiliser avec intuition. Dans l’ancien Egypte la Médecine employait les couleurs comme des recours thérapeutiques, en faisant des analogies entre les caractéristiques des symptomes ou des maladies et les couleurs á travers des substances commes des plantes et des pierres précieuses et semi-précieuses;
   L’utilisation des plantes était fate par des feuilles, des fleurs ou des racines, en forme d’infusions, thés, emplastres ou cataplasmes, triturés avec du miel ou des huiles aromatiques, appliqués dans des pansements locaux. Ils utilisaient des pierres précieuses ou sémi-précieuses pour fabriquer des amulettes, des ornements et des bijoux, qui, au delà de l’actuation par l’action du couleur, faisaient son influence bénefique par des formules magiques qui etaient gravées.
   Dans le traitement de l’icterice, qui se caractérise par l’augmentation de la bilirubine du sang, avec déposition de cette pigmentation dans la peau et mucose, présentant le couleur jaunâtre, on employant l’ therapeutique à travers des fleurs et des pierres précieuses, selon les procédes déjà mentionnés.
   Dans le cas d’hémorragie, évidenciée par le versement de sang, où s’observe la couleur rouge, aussi comme des maladies cardiovasculaires, ils utilisaient comme traitement la couleur rouge des fleurs et des pierres précieuses.
   La cianose qui provoque une couleur bleue-violette de la peau, résulte de l’óxigenation insufisante du sang et se manifeste dans des maladies pulmonaires croniques, comme la fibrose et l’enphysème pulmonaire, et aussi dans les maladies cardiaques, comme les cardiopathies congéniales ou graves, comme les lésions du septe cardiaque. Cette maladie était traitée avec des fleurs et des pierres précieuses de couleur bleue.
   Toutes les pratiques, basées dans l’útilisation des couleurs comme thérapeutique médicale, ont consideré l’ánalogie entre la couleur avec laquelle se manifestait le symptôme ou l’enfermité et la couleur utilisée pour la guerison. Les médecins égypciens croyaient à l’action neutralisante des couleurs, au point quíls irradiaient, de manière localisée, la couleur identique de celle de la pathologie.
   Plusieurs temples, dans l’áncien Egypte possédaient les Hat Ankh ou Cháteaux de la Vie, ou encore sanatoriums de guerison, qui étaient construits en pierre ou en briques, où les prêtres-médecins faisaient les traitements de hidrothérapeutique du sommeil, hypnose et la chromothérapie à travers l’ utilisation de fleurs et pierres précieuses.

   Ces procédés étaient rigoureusement dirigés par les prêtres spécialisés, initiés dans les mystères de magie et profonds connaisseurs de ces herbes et des pierres precieuses.
   Les substances les plus employées dans les traitements de guerison étaient: Estramonium, belladona (comme anti-espasmodique et comme stimulant cardiaque et respiratoire), Meimendron, qui produit les alcaloïdes Hiocinamine et Escopolamine, l’opium (jus de pavot don les álcaloïdes sont la Morfine et le Laudanon, avec des effets anéstésiques, halucinogènes et narcotiques. Ils conaissaient le pouvoir anéstésique des semences de la fleur-de-lotus et le pavot qui, aprés grillées et pilés, étaient mis sur des blessures.Et aussi ils utilisaient la célèbre mandragore.

   Le Temple de Kom Ombo semble être l’únique qui conserve les Hat Ankh qui peuvent être vus dans sa partie finale ,dans la quantité de sept. Aussi dans le temple d’ Esna il existe une invocation au Dieu Knum, gravée dans les colonnes de la salle hipostile que confirme l’existence des Hat Ankh:
   “Comme est beau ton visage quand tu es dans la Hat Ankh en guerisan les malades et en délivrant du mal à ceux qui te cherchent.”
   La plupart de ces bâtiments Hat Ankh, qui se situent derrière le temple, n`existent plus, íls furent détruits par le temps. Le Temple de Dendera mantient des vestiges de ces batiments et ses ruines peuvent être observées dans la terrace du temple principal, selon les études du chercheur Daumas, en 1957, qui a confirmé sa destination comme des sanatoriums de santé.
   Ces Hat Ankh égypciennes furent les precurseures des sanatoriums de santé- Asclépias - que les grecs fondèrent dans leurs bois sacrés des siècles plus tard.

   Selon le prof. Reuben Amber, auteur du livre “Cromoterapia - A Cura Através das Cores” (“Chromothérapie - La Cure par les Couleurs”), l’égypte fut le prémier pays a employer la Chromothérapie. Il raconte que des archéoloques ont rencontré dans qualques temples égypciens des évidences de petits salons construits avec une ouverture dans le toit de manière a permettre l’éntrée du Soleil, où les patients recevaient le traitement.
   Le professeur raconte que les égypciens aussi utilisaient de l’éau solarisél comme médicament. Des temps après, c’ést probable que le verre de couleur ait été utilisé dans des thérapeutiques que les pierres précieuses et semi-précieuses.
   On sait le travail avec du verre fut connu dans l’égypte depuis l’Ancien Empire et que la prémière fabrique de verre fut instalée dans la moitié de la XVIII Dynastie, que a fabriqué le verre translucide de couleur. Entre les ruines de la ville d’ Akhetatonil fut trouvée una manufacture de verre et plusieurs objets de verre élaboré, parmi lesquels le poison de couleur qui se rencontre dans le Musée de Londres, la coupe de verre jaune qui est dans le Musée de N.York, et l’ámphore bleue qui se trouve dans le Musée du Caire.

   

:: Les principales couleurs utilisées dans l’áncien Egypte
   Le BLEU symbolizait le ciel et les eaux du Nile. L’ ANIL représentait le ciel pendant la nuit. On observe dans le toit des tombes et temples le ciel peint en bleu avec des étoiles en jaune-or.
   Pierres - turquoise et lapis lazuli.

   Le VERT est représenté par le papyrus qui signifie le végetal verdâtre et la jeunesse. Le papyrus c’ést le symbole du bas Egypte Nort.
   Les égypciens associaient le vert au cycle de la plante et aussi à la vie de l’homme, en disant: -“L’arbre perd ses feuilles en automne, semble mort en l’iver, rénait au printemps,s’ouvre dans en été, rend l’image de la ressurrection et de la régénération. Osiris c’est le symbole de cette renaissance, appelé Osiris verdâtre”.
   Pierres - malachite et éméraude.

   Le ROUGE c’est le symbole de la vie, car il est la couleur du Soleil naissant et couchant .Il existe un papyrus avec la représentation de deux lions avec le hiéroglyphes de l’horizon - akhit - qui a le Soleil, en rouge, entre deux montagnes avec la croix Ank, qui est le symbole de la vie, montrant que le cycle de la vie de l’homme est semblable à celui du Soleil, qui parcours éternéllement son cours.
   Pierres - cornaline et grès rouge.

Bijou en or avec plusieurs pierres précieuses, Où l’on voit le Soleil en Cornaline (rouge) et le Scarabée en Lapis-lazuli (bleu).

   Au delà de ces couleurs, les égypciens aussi employaient les tonalités:
   Blanc - Manifeste la pureté. Les égypciens s’habillaient toujours en blanc. Noir - Représente les transformations éternelles ou les transmutations.
   En conclusion, on peut dire que la Chromothérapie a eu son origine dans l’ancien Egypte il y a près de 28oo années a.C., en avec l’utilisation thérapeutique des fleurs, des pierres précieuses et demi-précieuses de plusieurs couleurs, selon la ressemblance avec les caractéristiques présentées par les maladies.
   Apres cela, avec la fabrication du verre translucide, et avec les recherches médicales sur la fonction des couleurs dans la récupération des patients, la Chromothérapie fut adoptée internationallment, avec du succès.



( Imprimer ce sujet là | Désigner la page )

 
Historique ::   
Cours ::   
Conférences ::   
Consultations ::   
Des Cas Guérison ::   
 
M. Quantique ::  
La Migraine ::  
Dans Le Sport ::  
Dans Le Stress ::  
Pour Des Enfants ::  
Pour Des Étudient ::  
Photo-Aura ::  
Revues ::  
 
Les Couleurs Dans L’ancien Egypte ::  
Akhenaton (hom.) ::  
Commentaire ::  
Voyages-Recherches ::  
 
Curriculum Vitae ::  
Resumo Curricular ::  
Congrès/Cours ::  
Livro de Visitas ::  
Comme Acheter ::  
 
visitas: 107084
:: Página melhor visualizada com resolução: 800x600 ::

Curso de Cromoterapia
Saiba mais..

Fechar